Le marché de l’emploi après la formation esthétique

emploi-estheticienneUn(e) esthéticien(ne) et un(e) vrai(e) opérationnel(le) en matière de soins de look. Il ou elle assure l’éclat de la peau de tous ses clients en éliminant les rides, acnés et petites irritations. Le spécialiste de la beauté aide aussi les gens à se débarrasser des poils et applique les maquillages. Pour leur procurer du bien-être, il se consacre aux massages relaxants. Bien évidemment, tous ces gestes requièrent des compétences particulières. Le(la) cosméticien(ne) doit ainsi être une personne qui a suivi une formation de haut niveau et doté d’un fort professionnalisme. Après les cours en soins du corps, de nombreuses portes s’ouvrent pourles nouveaux certifiés.

Formation esthétique : principale source de création d’emploi

S’il existe un secteur qui gagne de l’ampleur, c’est le métier qui suit la formation esthétique. Tout le monde veut, de nos jours, prendre soin de son look.

Si, auparavant, les femmes étaient les seules victimes de cette tendance, elle commence à hanter les hommes de nos jours. Les diplômés en cosmétique et art du style sont donc plus recherchés. Ils sont embauchés, juste après la formation, auprès des centres de remise en forme, des instituts de beauté et bien d’ d’autres encore. Chaque année, plusieurs espaces dédiés aux soins de corps voient le jour dans toute la France.

Le maquillage est un style de beauté qui intéresse presque toutes les femmes et certains hommes. Selon les études statistiques effectuées, le nombre de création d’emploi dans ce domaine dépasse les trois mille. Ce nombre s’avère beaucoup plus élevé que les nouveaux diplômés en cosmétologie.

Les soins du corps : un métier en plein essor

Les diplômés de CAP, BP, Bac pro ou BTS en esthétique peuvent aussi travailler dans des entreprises de cosmétologie. Or, ce domaine domine le marché de PME. En général, près de 45 000 personnels qualifiés mettent en service leurs acquis dans ce secteur. De plus, le nombre d’instituts de beauté partout en France ne cesse d’augmenter. On compte actuellement plus de 8 000 centres de soins esthétiques spécialisés comme le sauna (plus d’information sur les sauna en France), le bronzage, la prothésie ongulaire, le minceur et d’autres encore.

Des grands instituts « haut de gamme » ainsi que des petits salons créés par des nouveaux diplômés s’éparpillent à travers les villes. Cela nous permet de déduire que le marché de l’emploi après la formation en art de la beauté est loin d’être limité.

Les perspectives d’évolution pour un(e) esthéticien(ne)

Le CAP esthétique est le diplôme minimum pour accéder à l’emploi de soins du corps. Cette certification témoigne que la personne est capable d’assurer l’entretien de la peau, des ongles et des cheveux. Le titulaire de ce certificat d’aptitude professionnel peut entrer dans la vie active. Mais il peut également décrocher le bac pro esthétique en deux ans. Avec ce diplôme et quelques années d’expérience, il deviendra directeur d’un institut de beauté. Mais, certainement, il trouvera un poste beaucoup plus important en poursuivant ses études, en deux ans, avec le BTS esthétique. Classé bac+2, ce dernier offre à une personne l’occasion d’occuper le poste de formateur dans des sociétés de fabrication des produits cosmétiques.

Dans la mesure où un certifié de CAP décide de travailler directement, il travaillera en tant que simple salarié. Avec quelques années d’expérience, il est libre de créer un institut ou magasin de vente de produits de beauté. Au fil du temps, un(e) esthéticien(ne) peut devenir une vraie technicienne. Il ou elle fait ainsi partie des employés d’un laboratoire ou d’une entreprise spécialisée dans l’univers de la fabrication de produits cosmétiques.

En ce qui concerne la rémunération

La rémunération varie selon les expériences et surtout le diplôme d’un(e) spécialiste en soins du corps. Un nouveau-venu dans la vie active, avec un CAP, perçoit généralement un salaire mensuel correspondant au SMIC, dont 1 425 € brut.

Pour une personne diplômée de Brevet de Technicien Supérieur, après quelques années de service, la rémunération devient plus importante (supérieur à 2 000 €). Plus d’information sur le salaire d’un(e) esthéticien(ne) sur ce site.

isabelle
Ancienne formatrice dans un institut spécialisé dans l'esthétique j'ai créé ce site afin de discuter avec les jeunes femmes souhaitant se lancer dans une carrière dans le milieu de l'esthétique mais qui ne savent pas exactement par ou commencer.
Site web:

Donnez votre avis sur cet article

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*